Les études paramédicales

Étudiants
Pays concerné(s)
Maroc

.

 

 

Les études d'infirmier

Le diplôme d’État d’infirmier se prépare en 3 ans dans un  IFSI - institut de formation en soins infirmiers.

Pour entrer dans un IFSI, il faut passer un concours.

Pour connaître les adresses des IFSI et les dates des concours cliquez ICI.

 

Les études de masseur-kinésithérapeute

La formation de masseur-kinésithérapeute est sanctionnée par un Diplôme d’État de masseur kinésithérapeute qui se prépare dans des Instituts de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK) publics ou privés agréés.

La formation en IFMK dure 4 années . Le Diplôme d’État correspond ainsi à 240 crédits européens

La formation est partagée en deux cycles de deux ans : le premier cycle étant consacré aux fondamentaux, à l’ingénierie de la kinésithérapie et à des savoirs transversaux (anglais, méthodologie, par exemple), le second étant plus pré professionnel (approfondissement des thèmes précédents et préparation à l’exercice). La formation dure 6 670 heures au total (1 980 heures pour la formation théorique et pratique, 1 470 heures de formation à la pratique masso-kinésithérapique, 3 220 heures environ de travail personnel).

Comment intégrer un IFMK - Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie

Comme de nombreuses professions de santé, le métier de kinésithérapeute est soumis à un numérus clausus. Concrètement, l’entrée dans un IFMK est extrêmement sélective. (2 756 places pour l'année 2017-2018). Elle nécessite un bac scientifique notamment. 

L'accès à la formation s'effectue après la première année commune aux études de santé (PACES), la première année de licence sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) ou une première année de licence dans le domaine sciences, technologies,santé).

Les cas particuliers :

  • Les sportifs de haut niveau peuvent intégrer certains IFMK suite à la présentation d’un dossier, sans passer par un concours et selon un numérus clausus particulier défini par la région. L’accès à la formation sera certainement modifié pour les années à venir,suite à un aménagement de la Réforme des études les concernant; il leur faudra probablement avoir validé une année de licence pour être éligible à l’entrée en IFMK.

  • Les entrées dérogatoires : il est possible d’entrer en formation de kinésithérapie par un système de validation d’acquis.Ces entrées dérogatoires sont dépendantes des instituts de formation et ne peuvent excéder 5% des quotas annuels.Elles sont possibles pour les titulaires d’un diplôme d’État d’infirmier, de pédicure-podologue, d’ergothérapeute, de psychomotricien ou de manipulateur d'électroradiologie médicale,d’un diplôme de technicien supérieur en imagerie médicale et radiologie thérapeutique, d’un certificat de capacité d'orthophoniste ou d'orthoptiste,et les titulaires d’un diplôme de formation générale en sciences médicales,maïeutiques, odontologiques ou pharmaceutiques.De même,les titulaires d'une licence dans le domaine sciences, technologies, santé,les titulaires d'une licence STAPS et les titulaires d’un diplôme reconnu au grade master sont éligibles à une entrée dérogatoire.L’admissibilité se fait sur dossier .

Textes de loi

  • Pour l’admission des SHN (Sportifs de Haut Niveau): Arrêté du 26 août 2010 relatif aux dispenses d'épreuves accordées aux sportifs de haut niveau pour l'admission dans les instituts de formation en masso-kinésithérapie, en pédicurie-podologie, energothérapie et en psychomotricité (en cours de modification)

  • Pour l’année spécifique des étudiants déficients visuels: Arrêté du 21 décembre 2012 relatif à l'année spécifique aux études en masso-kinésithérapie pour personnes en situation de handicap d'origine visuelle

Cas particulier des étrangers diplômés en tant que kinésithérapeute de leur pays (Algérie, Maroc, Tunisie par exemple).

Chaque année, les écoles de kinésithérapeutes organisent des sélections permettant de suivre les études de kinés en France et ainsi de valider son niveau. Une MSP (Mise en Situation Professionnelle) est organisée pour connaître le niveau professionnel ainsi qu'un épreuve de culture générale en rédaction. En fonction de ses résultats, la personne est admise en 2ème ou 3ème année et peut ainsi passer son Diplôme d'État.

Réformes des formations paramédicales 2019/2020

Les formations paramédicales (infirmier, masseur-kinésithérapeute, psychomotricien, orthophoniste) n’échappent pas à la volonté du gouvernement de rassembler les études de santé, tout en diversifiant le profil des étudiants. (Plan "Ma santé 2022).

Parmi les principaux changements, une inscription via la plate-forme Parcoursup, une suppression des quotas annuels et la mise en place d’un premier cycle commun à plusieurs cursus.

Comme pour les études médicales (médecine, pharmacie, dentaire et sage-femme), un premier cycle d’une durée de trois ans – probablement commun à plusieurs cursus – va voir le jour prochainement.

A priori, le choix d’orientation (audioprothésiste, par exemple) pourra se faire à différents moments de ce premier cycle.

Un premier cycle commun

Le calendrier de cette réforme importante n’est pas encore fixé.

L’ensemble des formations paramédicales pourraient intégrer la plate-forme Parcoursup dès janvier 2019, et suivre ainsi l’exemple des IFSI (instituts de formation en soins infirmiers) dont le concours est remplacé par un dossier de candidature.

Dans le cas d’une entrée dans Parcoursup dès 2019, la nouvelle licence paramédicale serait alors effective à partir de la rentrée 2020.

Les quotas de places supprimés

Les futures modalités d’accès aux différentes formations paramédicales ne sont pas encore connues.

Elles pourraient être communes à plusieurs cursus.

Une chose est sûre, les quotas annuels de masseurs-kinés, orthophonistes, psychomotriciens, orthoptistes et audioprothésistes seront supprimés pour de bon. Ces quotas (près de 31.000 places en soins infirmiers, contre 200 à 2.500 places pour les autres cursus) fixent aujourd’hui "le nombre d’étudiants à admettre en première année". Ils sont différents du numerus clausus, qui, lui, fixe le nombre maximum d’étudiants admis en deuxième année dans les filières médicales.

Des passerelles pour se réorienter

Le gouvernement promet de mettre en place plusieurs passerelles entre les formations médicales et paramédicales.

Celles-ci remplaceront notamment la possibilité, aujourd’hui offertes aux formations paramédicales, de recruter via la PACES, dont la disparition a été annoncée en 2020.

Six formations sont concernées : celles de masseur-kinésithérapeute (plus de la moitié des étudiants sont issus de la PACES), technicien de laboratoire médical, manipulateur en électroradiologie médicale, ergothérapeute, pédicure-podologue et psychomotricien.

 

Suivez les grandes étapes pour venir étudier en France

Découvrir