Le logement

Il n’est pas toujours simple de trouver un logement étudiant dans les grandes villes françaises. Pourtant, les solutions d’hébergements sont nombreuses et variées. Un conseil : commencez vos recherches le plus tôt possible.

Nos conseils pour vous aider à trouver un logement

Toutes les options selon la durée du séjour que vous envisagez

Les résidences universitaires

En France, ce sont des organismes publics, les CROUS (Centres Régionaux des Œuvres universitaires et Scolaires) qui gèrent des résidences universitaires.  Elles peuvent être situées sur les campus ou en ville, les logements sont attribués selon des critères sociaux très stricts

Les résidences des CROUS sont de loin la formule d’hébergement la plus économique : les loyers mensuels varient entre 120 euros pour une chambre simple à 350 euros pour un studio. Ces logements sont en nombre relativement limité et attribués en priorité aux étudiants boursiers du gouvernement français.

De nombreuses universités ont par ailleurs des accords avec les CROUS permettant de réserver des chambres pour les étudiants étrangers participant à des programmes d’échange ou de coopération. Certains établissements réservent également des chambres pour des étudiants internationaux inscrits en deuxième année de Master ou en Doctorat. Si vous êtes dans l’un de ces cas, renseignez-vous auprès de votre établissement ou de l’organisme gestionnaire de votre bourse.

Dans tous les autres cas, vos chances d’obtenir un logement en résidence CROUS sont limitées. Vous pouvez cependant déposer une demande auprès du CROUS après votre arrivée, des désistements se produisant parfois en cours d’année.

Les autres résidences étudiantes

Les résidences de grandes écoles et d’établissements privés

Les Grandes Ecoles et certains établissements privés disposent de leurs propres résidences, situées au sein même de leurs campus.

Ces établissements s’efforcent de réserver des logements pour les étudiants internationaux qu’ils recoivent. Les loyers sont en général compris entre 250 et 350 euros par mois.

le site web de l’école que vous envisagez de rejoindre vous informera avec précision. Résevez votre chambre dès confirmation de votre admission.

Les résidences étudiantes privées

Des résidences privées pour étudiants existent dans la plupart des villes universitaires. Elles offrent un niveau de confort élevé et peuvent proposer différents services (accueil, interphone, salle commune, cafétéria, laverie automatique, ménage, garage…). Ces résidences sont souvent situées à proximité des campus.

La location dans le secteur privé

C’est la formule qui offre le plus d’indépendance et de flexibilité

Ce type d'hébergement vous offre le choix du lieu et du type de logement et permet, par exemple, de bénéficier de l’animation et des loisirs du centre ville. Il conviendra à des étudiants suffisamment autonomes et déjà socialement bien intégrés...

Ce type d'hébergement vous offre le choix du lieu et du type de logement et permet, par exemple, de bénéficier de l’animation et des loisirs du centre ville. Il conviendra à des étudiants suffisamment autonomes et déjà socialement bien intégrés.

La location d’un logement se fait soit directement auprès d’un particulier, soit par l’intermédiaire de professionnels, les agences immobilières.

Si vous louez par l’intermédiaire d’une agence immobilière, vous devrez verser des honoraires d’un montant égal à un peu moins d’un mois de loyer. Les logements peuvent être loués vides ou meublés. Il sera en général difficile, voire impossible, à moins d’avoir un contact sur place, de trouver une location de ce type avant votre arrivée en France.

Une fois arrivé, vous pourrez cependant bénéficier d’une aide dans votre recherche auprès du service d’hébergement de votre établissement ou des services d’accueil des étudiants internationaux existant dans de nombreuses villes universitaires.

Vous devrez en général signer un contrat de location d’une durée d’un an. Il est cependant possible de quitter le logement avant l’échéance du contrat, à condition de donner un préavis de trois mois pour une location vide ou d’un mois pour une location meublée.

L’obligation de trouver une garantie solidaire est souvent problématique. Dans certaines villes ou régions, des institutions ou des autorités locales ont mis en place des dispositifs qui se substituent à cette garantie.

Vous pourrez trouver des annonces de particuliers auprès du service d’hébergement de votre établissement, du service d’accueil des étudiants internationaux de la ville ou du CROUS.

La colocation

Cette formule offre une alternative qui se développe de plus en plus. La colocation consiste à partager un appartement ou une maison avec d’autres étudiants. Elle est souvent plus économique qu’une location individuelle et peut faciliter la rencontre d’étudiants français ou d’autres étudiants étrangers.

Chaque colocataire peut recevoir une allocation logement, à condition que leur nom figure sur le bail.

Pour la location dans le secteur privé
Loyer : les loyers sont très variables en fonction de la qualité du logement, de sa situation et des prestations offertes. A Paris, les loyers mensuels sont au moins de l’ordre de 20 euros par mètre carré en moyenne ; ils sont en général moins élevés dans les autres villes.
Caution : un mois de loyer.
Garantie solidaire : garant obligatoire résidant sur le territoire français.  Ce type de location exige la présentation d’une caution qui garantit le paiement du loyer. Les revenus mensuels doivent atteindre en général 3 fois le prix du loyer. Dans certains cas (étudiants boursiers du gouvernement français, salariés), l’Etat peut avancer le dépôt de garantie (caution) et se porter caution solidaire en garantie des loyers et charges du logement.
Réservation à distance : à condition de s’entendre avec le propriétaire et de verser une certaine somme pour garantir la réservation. C’est en général très difficile et peu recommandé : il y a un risque de perdre le dépôt de garantie en cas de dédit.
Aide au logement étudiant (ALE) : possible si le logement correspond aux normes exigées par la réglementation (au moins 9 m2 de surface).

 

Se loger pendant un court séjour

L’hébergement de courte durée

Parmi les formules d’hébergement temporaire, celle du logement en famille d’accueil offre une excellente opportunité. Les résidences universitaires CROUS disposent parfois de chambres disponibles pendant les mois d’été : vous pouvez vous renseigner auprès du CROUS de la ville de votre destination. De même, les résidences étudiantes privées permettent les courts séjours.

Vous trouverez dans les fiches hébergement par ville de nombreux contacts de foyers, hôtels ou auberges de jeunesse qui pourront vous accueillir à votre arrivée.

Enfin, si vous avez l’intention de suivre un cours de français avant de commencer l’année universitaire, notez que presque tous les centres de formation en français langue étrangère disposent d’un service d’hébergement qui sera en mesure de vous proposer différentes formules de logement pendant cette période.

Le logement en famille d’accueil

Adaptée à des séjours courts, cette formule permet de louer une chambre meublée chez l’habitant. Elle est fréquemment utilisée par les étudiants suivant un cours de langue française pour une courte durée. Elle permet de partager la vie d’une famille et de s’initier plus rapidement à la langue et à la culture française, constituant ainsi une bonne introduction à un séjour d’études en France.

Souvent, les centres de formation en français langue étrangère peuvent, à la demande des étudiants qui s’inscrivent à leurs cours, réserver à l’avance ce type d’hébergement dans une famille sélectionnée.

Il existe également des agences spécialisées pouvant vous mettre en relation avec des familles d’accueil, par exemple :
www.sejoursfrancefamille.fr

D’autres adresses figurent sur les fiches hébergement par ville.

Le coût par semaine, à Paris, varie en général de 200 euros (petit déjeuner compris) à 300 euros (incluant petit-déjeuner et le repas du soir). Il est moins élevé dans les villes de province

Image
L'aide au logement

L'aide au logement étudiant

En France, les étudiants de toutes nationalités bénéficient d'une aide spécifique de l'état pour se loger. La France est le seul pays d'Europe à offrir un tel dispositif.

Comme les étudiants français, les étudiants étrangers peuvent bénéficier de l'aide au logement étudiant, créée pour palier à la relative cherté des logements en France...

Cette  aide  est  calculée en fonction du montant du loyer et des ressources de l'étudiant : son attribution n'est donc pas automatique et son montant est calculé au cas par cas.


Pour bénéficier de l'aide au logement, assurez-vous de remplir les trois conditions suivantes :

  1. Disposer de votre logement pour pouvoir indiquer votre adresse et le montant de votre loyer
  2. Etre effectivement inscrit au régime obligatoire de  Sécurité sociale étudiante
  3. Etre titulaire d'un compte bancaire en France, car l'aide est versée chaque mois directement à son bénéficiaire
  4. Effectuer une déclaration (dites "déclaration d'impôt" ou "déclaration de revenus") auprès de l'administration fiscale française, même si vous n'avez perçu aucun revenu au cours de l'année écoulée

La déclaration fiscale est indispensable à la CAF pour calculer le droit à l'Allocation logement. C'est pourquoi il est nécessaire que tous les étudiants déclarent leurs revenus même s'ils n'en n'ont pas perçu et n'ont "rien à déclarer". Cette déclaration peut s'effectuer en ligne.

Dans le cas d’une colocation, les colocataires peuvent recevoir une allocation logement à condition que leurs noms figurent sur le bail. Chacun effectue alors une demande propre. En revanche, les couples n'effectuent qu'une seule demande.

La demande d'aide est à effectuer directement sur le site internet de la Caisse d'allocation familiale (CAF), dans les trois mois qui suivent l'arrivée dans le logement concerné.

Autres liens

Les chambres en cité universitaire du CROUS

Les chambres des cités universitaires, aussi appelées cités U, sont gérées par les CROUS (Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires). C’est le type de logement étudiant le plus économique. Renseignez-vous auprès du service des relations internationales de votre établissement pour savoir s’il bénéficie d’un accord particulier avec le CROUS.


En parallèle, consultez les rubriques « logement » ou « international » du site du CROUS dont vous dépendez pour connaître les conditions d’attribution d’une chambre en cité universitaire. Pour en bénéficier, vous devez constituer un dossier « logement international » et le déposer entre le 15 janvier et le 31 mai précédant la rentrée universitaire.


Il y a un CROUS par académie et chacun dispose de son propre fonctionnement et de son propre site Internet. Prenez garde à bien vous adresser au CROUS de l’académie dont dépend l’établissement supérieur dans lequel vous vous êtes inscrit

 

Image
Académies

La Cité internationale universitaire de Paris (CIUP)

Située dans le 14e arrondissement de Paris, la Cité internationale universitaire de Paris (CIUP) est un vaste ensemble de résidences universitaires. Elle accueille près de 6 000 étudiants, chercheurs, artistes et sportifs de haut niveau venus du monde entier. Le loyer des chambres varie en fonction de leur confort, de l’âge des occupants et de la durée du séjour. 

Le logement étudiant au sein de votre établissement

Certains établissements de l’enseignement supérieur, notamment les grandes écoles, possèdent leurs propres logements étudiants. Pour en connaître les conditions d’attribution, renseignez-vous directement auprès du service logement de votre futur établissement.

Le logement étudiant en foyer

Vous pouvez bénéficier d’un logement étudiant au sein d’un foyer d’étudiants ou d’un foyer de jeunes. Ce sont des structures d’hébergement dont le montant du loyer se situe entre celui d’une chambre en cité universitaire et celui d’une résidence étudiante privée.

Comment trouver votre logement étudiant ?

  • N’attendez pas d’être en France pour chercher un logement étudiant. Faites vos demandes à distance, que ce soit pour obtenir une chambre dans une résidence du CROUS, dans un foyer ou dans une résidence privée.
  • De manière générale, soyez vigilant et vérifiez le sérieux de l’organisme qui vous propose un logement étudiant. N’envoyez jamais d’argent à distance sans avoir signé un contrat de location et avoir échangé directement avec un organisme.
  • Pour commencer, n’hésitez pas à réserver un hébergement pour une courte durée. Vous pourrez ainsi vous familiariser avec votre nouvel environnement et rechercher votre logement définitif directement sur place. 
  • Il est parfois difficile de trouver un logement, surtout à Paris. N’hésitez pas à multiplier vos demandes de logement étudiant pour augmenter vos chances d’en trouver un rapidement.
  • Privilégiez les logements étudiants loués meublés. Cela vous fera économiser les frais et les contraintes liés à l’aménagement d’une chambre ou d’un appartement, surtout si vous restez en France pour une courte durée.

 

Méfiez-vous des loyers trop bas. À Paris, comptez 400 euros pour un logement étudiant en cité U et jusqu’à 800 euros pour un logement privé. Dans les autres villes, vous pouvez diviser ces chiffres par deux, en moyenne.

 

Comment obtenir un garant ?

Un garant est une personne qui se porte caution pour vous, c'est-à-dire qu'elle s'engage à payer votre loyer si vous n'avez plus les moyens de le faire. En France, il est pratiquement toujours demandé un garant aux personnes qui souhaitent louer un appartement, qu'elles soient étrangères ou françaises.

Votre garant doit être français. Si vous n'en avez pas, d'autres solutions s'offrent à vous grâce au dispositif VISALE, une caution locative gratuite si vous louez un appartement dans le privé.

Image
VISALE
Image
Bienvenue chez vous!

Vous avez trouvé votre logement étudiant

Votre dossier a été accepté. Avant de récupérer les clefs et de faire l’état des lieux du logement, vous devrez signer le contrat de location, ou bail, de votre logement étudiant. Le versement d’un dépôt de garantie est souvent exigé à la signature. Il correspond généralement à un mois de loyer. Il vous est restitué lorsque vous quittez votre logement ; des frais liés à l’état du logement peuvent en être déduits.

Avant d’emménager, vous devez obligatoirement souscrire une assurance habitation. Vous pouvez faire cette démarche en ligne. Si le gaz ou l’électricité sont à votre charge, vous devrez contacter un opérateur pour souscrire un contrat. 

Petit lexique du logement étudiant

Contrat de location, ou bail :
document contractuel établissant les responsabilités du loueur et du locataire.
 
Caution solidaire ou garant :
personne physique ou morale s’engageant à payer le loyer en cas de défaillance du locataire.
 
Dépôt de garantie :
montant demandé à l’entrée dans les lieux visant à couvrir les éventuelles dégradations. Il est restituable au départ, sous condition.
 
Quittance de loyer :
reçu sur lequel figure le détail des sommes versées par le locataire. Loyer et charges doivent être distingués.
 
Assurance habitation :
contrat d’assurance qui garantit votre responsabilité civile et vous couvre en cas de dégât des eaux, incendie, vols, etc.
 
Caisse d’allocations familiales (CAF) :
organisme public qui peut notamment vous verser des aides financières  pour vous aider à payer votre loyer.
 
Taxe d’habitation :
Impôt payé par le locataire occupant un logement au 1er janvier de l’année d’imposition. Son montant varie en fonction de la situation du logement et de sa superficie.
 
Le préavis :
délai qu’un locataire doit respecter avant de quitter son logement. Il est d’un mois pour un logement loué en meublé et de trois mois pour un logement loué vide, sauf dans les grandes agglomérations ou zones tendues.
 

Quelques conseils

Se méfier des loyers trop bas 

Se méfier des photos trop alléchantes 

Ne jamais envoyer d’argent avant d’avoir visité le logement 

Ne jamais payer des loyers d’avance.

Suivez les grandes étapes pour venir étudier en France

Découvrir