Comme dans l'ensemble des pays développés, le système d'Enseignement supérieur et de Recherche publics français est largement ouvert à l'international. L'ampleur des collaborations est illustrée par la part des publications françaises - près de la moitié - cosignées par au moins un partenaire étrange

La recherche en France : une priorité

La France consacre plus de 2% de son PIB (soit une quarantaine de milliards d’euros) aux activités de recherche publique et privée. On recense près de 70.000 doctorants (un tiers sont des étrangers) et plus de 200.000 chercheurs, dont près de la moitié exercent dans les écoles et institutions du secteur public.

Des prix prestigieux récompensent la recherche française

En 2008, deux français , Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier, de l'Institut Pasteur, ont été récompensés par le Nobel de Médecine pour leurs travaux portant sur la découverte du rétrovirus responsable du SIDA. Jean-Marie Le Clezio a également reçu le Prix Nobel de Littérature en 2008. En Physique et en Chimie, le Prix Nobel a récemment récompensé  Georges Charpak, Claude Cohen-Tannoudji, Albert Fert ou Yves Chauvin.

Sur les 52 lauréats de la médaille Fields, 11 sont français dont Cédric Villiani et Ngo Bao-Chau, récompensés en 2010 après Laurent Lafforgue et Wendelin Werner.

Le prix Abel, toujours pour les Mathématiques, créé en 2003, compte déjà trois lauréats français : Jean-Pierre Serre, Jacques Tits et Misha Gromov.

La formation doctorale

Plus de 300 écoles doctorales, animées par 62 000 enseignants-chercheurs, assurent la formation à la recherche, en étroite liaison avec plus de 1200 laboratoires de recherche.

La formation s’effectue au sein d’une équipe ou unité de recherche (UR), rattachée à une école doctorale (ED), sous le contrôle et la responsabilité d’un directeur de thèse. Majoritairement rattachées aux universités, les écoles doctorales fédèrent des équipes de recherche autour des thématiques scientifiques.

Environ 10 000 Thèses sont soutenues chaque année en France, la proportion de doctorants étrangers est en nette hausse.

Tous les étudiants titulaires du grade de Master ou titulaire d'un diplôme étranger correspondant à ce niveau peuvent être candidat au doctorat. La formation dure, en principe, 3 ans et permet l’obtention, après soutenance d’une thèse, du grade de Docteur.

Le financement de la thèse est très souvent un pré-requis pour l’inscription en doctorat.

Les écoles doctorales

Les écoles doctorales, placées sous la responsabilité des établissements  d’enseignement supérieur, fédèrent un ensemble d'équipes de recherche qui prennent en charge la formation des doctorants :

  • elles offrent un encadrement scientifique de haut niveau, une préparation à l'insertion professionnelle et une formation professionnelle ouverte sur la diversité des métiers de la recherche ;
  • elles organisent l’encadrement doctoral dans la préparation et le suivi de la thèse.


Les étudiants doctorants salariés par leur établissement d'accueil bénéficient des nouvelles dispositions destinées à favoriser le séjour des scientifiques étrangers en France (Visa et titres de séjour spécifiques).

Pour savoir comment s'inscrire cliquez ici