Témoignage d'une étudiante marocaine en France : Ibtissame, étudiante en MS MSI à l'Ecole Centrale Paris

 
Ibtissame, étudiante à l'Ecole Centrale Paris nous parle de ses études et expériences professionnelles en France

Pouvez-vous nous résumer votre parcours (nombre d’années d’étude en France, expérience professionnelle acquise en France ou dans tout autre pays, etc.) ?

Après avoir obtenu mon bac Série Sciences Maths B au Lycée Moulay Youssef à Rabat, j’ai fais les classes préparatoires scientifiques aux grandes écoles Maths Sup / Maths Spé.

J’ai intégré par la suite l’Ecole Hassania des Travaux Publics pour obtenir mon diplôme d’ingénieur d’Etat en Génie Informatique et j’ai ensuite décidé de poursuivre mes études en Mastère Spécialisé (Bac+6) en Management des Systèmes d’Information au sein de l’Ecole Centrale Paris afin d’agrandir ma palette de compétences et d’ouvrir mon horizon de débouchés sur le plan international.

Le fait d’intégrer l’ECP, une si prestigieuse école, est pour moi un véritable tremplin pour ma carrière à tous les niveaux. 

Pour quelles raisons avez-vous choisi de partir faire vos études en France ?

J’ai choisi de faire mes études en France car le système éducatif français par sa variété, sa qualité et sa souplesse est l’un des meilleurs en Europe.
Les diplômes délivrés par les grandes écoles d’ingénierie françaises (Ecole Centrale Paris, Ecole Polytechnique, Ecole des Mines Ponts et Chaussées,…)  sont hautement appréciés dans le monde entier.

La France propose également pas mal d’aide pour les étudiants étrangers : Aide au logement, assurance maladie, des offres spéciales étudiants lors des événements culturels  …

Etudier en France c’est aussi être à la portée de la culture et de l’Europe. C’est se confronter à une nouvelle culture, un autre mode de vie, bref, s’enrichir.

Comment s'est passée l’arrivée en France ? Vous êtes-vous facilement intégrée dans ce nouvel environnement ?

Vu l’importante communauté d’étudiants étrangers et notamment marocains présents en France, je me suis sentie très vite intégrée et entourée.
La force de cette communauté réside en sa bonne organisation en associations, clubs, etc. …
J’ai eu la chance de trouver au sein de mon école une cellule d’aide et d’accompagnement pour les étudiants étrangers, qui m’a beaucoup assistée tout au long de l’année dans les nombreuses démarches administratives que j’avais à suivre.

Au départ je suis venue en France en quête d'une bonne formation pour pouvoir assurer un futur meilleur. Mais rapidement je me suis rendue compte que le diplôme n'est pas la seule chose à gagner de cette expatriation, j’ai beaucoup appris sur moi-même.

Loin de la bulle protectrice de la coquille famille, et livrée à moi même dans un environnement différent, je me suis retrouvée exposée à de nouveaux challenges.

Je peux dire que c'est très formateur : ma vision et ma perception des choses ont beaucoup changé depuis que je suis en France.

Quelle expérience avez-vous fait du système d'enseignement français ? Ces études étaient-elles à la hauteur de vos attentes ?

Du point de vue scientifique, l’expérience a été des plus enrichissantes ; la qualité des cours scientifiques, des professeurs et des conférenciers étant indiscutable.

Une grande partie des cours au sein de mon mastère était dédiée au développement personnel et professionnel à travers des ateliers avec une pédagogie innovante portant autour des thématiques auxquelles je n’ai jamais été sensibilisée auparavant : Le leadership, l’innovation, le « problem solving », la prise de recul, le multiculturel, la communication, l’organisation, le management de la diversité, etc.

Cela m’a poussé à remettre en cause mon processus de raisonnement, de prendre conscience de toute l’importance d’être polyvalent et de savoir jongler avec les différents paramètres afin de créer rapidement des liens entre les concepts et ainsi être en mesure de trouver des solution efficaces et efficientes aux problématiques qu’on rencontre.

Pour résumer, je dirai que mon expérience d’étude en France a largement dépassé mes attentes.

Qu'est-ce qui a motivé vos choix de filière ? A quel moment avez-vous décidé de vos choix d'orientation ?

Ma motivation s’est portée d’une part sur la renommée de l’Ecole. En effet, l’Ecole Centrale Paris est une excellente référence sur le plan international.

Et d’autre part, j’ai toujours été passionnée par les nouvelles technologies de l’information et de la communication.
Je viens d’une école d’ingénieur au Maroc où j’ai acquis un bon niveau technique. Je souhaitais élargir ma palette de compétences par des compétences managériales afin de mieux  appréhender les enjeux liés aux technologies de l’information et de la communication et d’être acteur dans les transformations qu’elles suscitent dans le monde de l’entreprise.

C’est pourquoi juste après obtention de mon diplôme d’ingénieur d’état en génie informatique, j’ai intégré le Mastère Spécialisé Management des Systèmes d’Information de Centrale Paris. 
Une des spécificités de la filière que j’ai choisie c’est qu’elle m’a permis de me spécialiser dans la voie choisie tout en bénéficiant d’une vision globale de haut niveau des enjeux, tant scientifiques que managériales et sociétales.

Grâce à mes connaissances technologiques et managériales acquises par le biais du Mastère Spécialisé Management des Systèmes d’Information de Centrale Paris, j’ai désormais la possibilité d’accéder à des postes de management dans de grandes multinationales.

Quels conseils donneriez-vous aux étudiants marocains qui souhaitent/s’apprêtent à partir en France ?

Le choix de suivre une partie de sa scolarité à l’étranger est un choix lourd, un investissement personnel et financier conséquent. C’est aussi une opportunité unique dont il faut savoir reconnaître toute la valeur.

J’aimerai surtout sensibiliser les étudiants qui s’apprêtent à partir en France à l’importance de bien réfléchir à leur projet professionnel et à se poser ces questions la :

Quel sens voulez-vous donner à votre formation ? A votre carrière ?
Qu’est-ce que vous recherchez profondément ?

Ne ratez pas les opportunités qui s’offrent à vous sous prétexte que vous n’êtes pas assez bons, mener à bien un projet demande un minimum d’estime de soi. Osez dire « je ne sais pas » et poser des questions, osez clamez le savoir assez fort pour que l’on vous entende, sachez que le savoir n’est pas la vitrine de votre égo mais l’accomplissement de soi.
Et n’oubliez pas que d’autres étudiants avant vous ont déjà fait leurs preuves, alors pourquoi pas vous. Prenez les bons risques et vous ne le regretterez pas. Parce que l‘important n’est pas de gagner mais de pousser ses limites au plus loin.

Egalement, n’hésitez pas à rentrer en contact avec des anciens qui ont fait le même parcours ou la même formation que vous voulez suivre : profitez de tous les avantages que les réseaux sociaux professionnels (viadeo, linkedIn, ….) et les associations et clubs (Club France Maroc, AMGE, …).

Avez-vous travaillé en France ? Qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Grâce à ma formation au sein de l’Ecole Centrale Paris j’ai pu accéder dès mon premier emploi, à un poste de responsabilité au sein d’une grande multinationale.
Le milieu professionnel dans lequel je travaille me permet de m’épanouir dans mon quotidien. Il y a plusieurs possibilités et opportunités d’évolution en termes de responsabilité et de management.
L’environnement global professionnel en France favorise l’innovation et la montée en compétences rapide des personnes.